Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

02 mai 2012 à 15:51

Compte Rendu du 9e Panorama du cinéma français en Chine

La 9ème édition du Panorama s’est tenue dans six villes et en présence de la délégation dans quatre villes : Pékin, Shanghai, Shenzhen et Chengdu.

La sélection était composée de 9 longs-métrages et de deux programmes de courts-métrages, s’ajoute un dixième film RTT sorti en salle le 12 avril. Fiona Gordon, Gabrielle Lazure, Jean-Marc Moutout, Rémi Bezançon, Dominique Abel, Ismaël Ferroukhi, Jean-Pierre Denis et Antoine Rein ont fait le déplacement. A chaque ouverture le film Le Voyage dans la Lune de Georges Méliès fut programmé avant Un Heureux Evénement à Pékin et Shanghai, La Fée à Chengdu et De Bon Matin à Shenzhen. Wang Xiaoshuai (réalisateur de 11 Flowers) était notre parrain.

Pékin
L’ouverture du Panorama à Pékin fut un succès avec une salle comble et plus tôt dans l’après-midi une conférence de presse suivie par les médias les plus importants comme CCTV.  Malgré ce bon début les projections des jours suivants au Broadway Cinéma n’ont pas bien fonctionné. Les films du Panorama étaient projetés dans une salle du centre ville d’une centaine de places la plupart du temps remplie à moitié. A noter que les six autres salles de ce même complexe projetaient  « Titanic » en 3D. L’exploitant, à l’évidence, s’est peu investi dans la présentation du Panorama. Ce premier contact avec le public chinois n’a pas donné entièrement satisfaction. Ils ont tous pu faire des interviews. La salle au Moma, a connu un plus fort remplissage. L’ouverture et la conférence de presse ne sont pas réalisées en partenariat avec l’exploitant mais avec comme partenaire l’Ambassade de France. Ce qui n’est pas le cas des autres villes.

Shanghai
Le Panorama fut accueilli par le Festival international du film de Shanghai. Les salles étaient pleines et la conférence de presse animée par Mme Tang, Directrice du Festival de Shanghai a très bien fonctionné. Le dynamisme des exploitants qui ont assuré une bonne promotion des films du Panorama nous incite à accentuer nos efforts pour nous rapprocher davantage du SIFF.
Shanghai a permis de redonner le sourire à la délégation, très heureuse de voir un public aussi nombreux leur poser des questions. Le remplissage des salles sur l’ensemble du Panorama à Shanghai est de 77%. Le festival a aussi été très actif sur les réseaux sociaux chinois pour promouvoir l’événement et les films.

Shenzhen
Peut-être la plus belle surprise de ce Panorama. Le cinéma projetait sur des écrans géants à l’extérieur et à l’intérieur du cinéma l’affiche du Panorama, ils ont imprimé un flyer avec des résumés des films et les horaires des projections. La salle (250 places) pour l’ouverture était pratiquement pleine pour le film de Jean-Marc Moutout. La rencontre avec la presse de Jean-Marc Moutout et Wang Xiaoshuai, le parrain du Panorama, fut intéressante et bien construite par l’animatrice la plus connue localement.

Chengdu
L’investissement tant professionnel que personnel de Monsieur Li, exploitant du multiplexe Stellar, pour mettre en avant le Panorama du cinéma français, ne peut que nous inciter à poursuivre à projeter les films français dans ses salles. Fiona Gordon et Dominique Abel ont répondu aux questions d’un public nombreux après la projection et animé une master class avec les étudiants enthousiastes du centre audiovisuel de l’école normale de Chengdu.

À l’instar des longs-métrages, les courts présentés cette année ont encore une fois, à l’exception de la toute première séance à Pékin, pratiquement rempli les salles. Le public, avide d’un genre qu’il a peu l’habitude de trouver sur les écrans, a félicité les auteurs pour la qualité des œuvres et la diversité des contenus. Et les questions après chaque séance montraient bien la curiosité aiguisée de spectateurs dont il ne fait plus de doute que notre cinéma, même court, est pour eux une source d’enrichissement intellectuel. Beaucoup se sont aussi souvenus de l’excellente qualité des films présentés lors de la seconde édition de MyFrenchFilmFestival.com en début d’année. Preuve encore que les courts français sont désormais aussi attendus en Chine que les longs de leurs aînés.

Notons encore que cinq films du Panorama seront diffusés, en présence du réalisateur Antarès Bassis (Porteur d’hommes) et du producteur Jean-Christophe Soulageon (Les Films Sauvages) à l’occasion du 3e KingBonn New Media Shorts Festival (17 – 21 mai 2012).

Auteur : Isabelle Glachant

Dernière mise à jour : 21 mai 2012 à 15:51 CEST

Photos (4)

Lié à cette actualité

Films liés (1)

Voir tout

Voir moins

Personnes liées (10)