Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

15 juin 2011 à 15:18

Délégation prestigieuse pour le Festival de cinéma français au Brésil

Depuis le 8 juin et jusqu’à aujourd’hui, 29 salles réparties dans 22 villes au Brésil ont accueilli le festival Varilux de cinéma français, grâce au système de diffusion numérique AUWE.

Depuis 4 ans, une délégation française emmenée par uniFrance Films se rend au Brésil afin de présenter en avant-première des films achetés par des distributeurs et des films encore non vendus.
Cette année, le festival s’est étendu à 13 nouvelles villes (dont Belo Horizonte, Brasilia, Porto Alegre ou encore Recife) où ont été projetés les 10 films de la sélection: Copacabana de Marc Fitoussi (acheté par Pandora), De vrais mensonges de Pierre Salvadori (Mares Filmes), Loup de Nicolas Vanier (Playarte), Le Nom des gens de Michel Leclerc (Mares Filmes), Potiche de François Ozon (Imovision), Une vie de chat d’ Alain Gagnol (Bonfilm) et Vénus noire d’Abdellatif Kechiche (Imovision) mais aussi Joueuse de Caroline Bottaro, Le Père de mes enfants de Mia Hansen-Love et Simon Werner a disparu de Fabrice Gobert.

Les actrices Catherine Deneuve (Potiche), Audrey Tautou (De vrais mensonges), Sandrine Bonnaire (Joueuse), Aure Atika (Copacabana) et Yahima Torres (Venus noire) ainsi que les réalisateurs Caroline Bottaro (Joueuse), Alain Gagnol (Une vie de chat), Michel Leclerc (Le Nom des gens), Nicolas Vanier (Loup) ont effectué le déplacement à Sao Paulo et Rio de Janeiro pour rencontrer la presse et le public dans un pays où le marché est en pleine croissance, affichant ainsi une hausse de 20% de fréquentation par rapport à 2009 et un accroissement constant de son parc de salles (2 225 écrans, en hausse de 6%).

Par ailleurs, un hommage organisé par l’Institut Français et l’Ambassade de France au Brésil a été rendu à Sandrine Bonnaire à travers une rétrospective de huit films allant de A nos amours à Elle s’appelle Sabine en passant par La Cérémonie ou Sans toit ni loi.

Des rencontres professionnelles franco-brésiliennes se sont déroulées le vendredi 10 juin à Rio en présence notamment de la Secrétaire d’état à l’Audiovisuel brésilienne, du président de l’ANCINE (équivalent du CNC), du Consul général de France à Rio et du directeur des affaires européennes et internationales du CNC, de Grégoire Lassalle, pdg d'Allociné, du producteur Philippe Martin, du journaliste Frédéric Martel et de Régine Hatchondo. Différents thèmes ont été abordés lors de cette journée : la diffusion commerciale en salle, les nouvelles fenêtres de diffusion des films, la diffusion des films à la télévision ou encore les actions innovantes de promotion.

Le samedi 11 juin, Une vie de chat et la Palme d’or de 1959 Orfeu Negro de Marcel Camus ont été projetés en plein air sur écran géant au Fort du Leme, sur la plage de Copacabana.

Les films français ont affiché une progression au Brésil de 17% en 2010 avec plus de 900 000 entrées pour 31 sorties.
Organisée dans 9 villes et 13 salles, l’édition 2010 du Festival avait attiré 25 000 spectateurs.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 17 juin 2011 à 15:18 CEST

Photos (10)