Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

29 avril 2010 à 09:59

Hongrie : "Nos enfants nous accuseront" en avant-première

Après treize éditions des Journées du film français de Budapest, uniFrance a décidé de redéployer son soutien à la sortie des films hexagonaux en Hongrie.

En effet, si lors du lancement de ces Journées du film français en 1997, la situation du cinéma hexagonal était extrêmement difficile, celle-ci a beaucoup évolué depuis lors, la Hongrie devenant même une « terre d’accueil » privilégiée tant pour les films que pour les artistes qui s’y sont rendus. Le festival annuel qu’UniFrance organisait à Budapest, et que des partenaires locaux reprenaient dans six à huit villes de province, avait toujours été, de fait, une série d’avant-premières regroupées sur quatre jours en avril – la sélection des films étant faite à partir des listes d’œuvres déjà acquises par les distributeurs hongrois et pas sorties en salle avant l’événement, qui servait alors de rampe de lancement. Quel qu’ait été le succès de cette manifestation, celle-ci devait être repensée afin d’aider les distributeurs dans leur travail de promotion, certains d’entre eux prônant un soutien régulier tout au long de l’année et non un coup de projecteur unique une fois par an.
La crise économique ayant contraint d’importants sponsors à se retirer de l’événement et la situation de la distribution devenant de plus en plus difficile, uniFrance a pris le parti, en 2010, d’organiser tout au long de l’année des avant-premières au côté des distributeurs afin de régulariser la présence des artistes français dans ce pays.
C’est le metteur en scène Jean-Paul Jaud qui a inauguré cette nouvelle forme d’aide en allant soutenir dans son excellent travail de promotion le distributeur hongrois Anjou-Lafayette qui avait acheté son film Nos enfants nous accuseront et dont la sortie était prévue pour le 22 avril, dans le cadre de la Journée internationale de la Terre.
Malgré les problèmes liés à l’éruption du volcan islandais (qui l’a contraint à annuler son voyage à Bucarest pour la sortie roumaine), Jean-Paul Jaud s’est rendu à Budapest, attendu par la presse hongroise (une interview sur la chaîne Duna TV s’est même déroulée en direct) et les 425 invités à l’avant-première. Celle-ci a eu lieu dans la magnifique et très ancienne salle Urania (ouverte en 1899) et a donné lieu à un débat avec le public, particulièrement intéressé. Cette avant-première n’aurait pu être qu’une sortie parmi d’autres si uniFrance n’avait pas décidé de la coorganiser avec le distributeur en prenant à sa charge des frais qui, généralement, incombent à celui-ci.

En mettant, notamment, l’accent sur la promotion et la presse, uniFrance a décidé de donner à chacune des sorties de film français en Hongrie accompagnées par une équipe artistique une visibilité et une aura qu’un distributeur seul pourrait difficilement obtenir.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 09 mai 2010 à 09:59 CEST

Photos

Lié à cette actualité

Films liés (1)

Personnes liées (1)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Sociétés liées (2)

media

Anjou-Lafayette

Activités :  Distribution à l'étranger (long-métrage)

Filmographie récente : Amazonia, Paradis : Amour, Paradis : Espoir, ...

media

UniFrance

Activités :  Production Déléguée

Activités hors film :  Organisme culturel / professionnel

Filmographie récente : 4 X D

Zones géographiques (1)