Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

26 novembre 2008 à 13:02

Bilan des 6es Rendez Vous franco-allemands

Pour leur 6e édition, Les Rendez-vous franco-allemands du cinéma - 2008 ont réuni 300 professionnels français et allemands à Hambourg.

Bilan positif de l’évolution des coproductions

Le débat consacré aux coproductions franco-allemandes a permis de constater les avancées obtenues depuis la mise en place, en 2001, d’un nouvel accord de coproduction et du mini-traité (fonds d’aide à la coproduction doté de 3 M€ par la France et l’Allemagne).
Ainsi, le nombre de coproductions a progressé de manière considérable passant de 4 en 2001 à 17 en 2007. Confirmée par les chiffres partiels de 2008, cette progression semble structurelle et l’Allemagne fait désormais partie des partenaires de coproduction privilégiés de la France – et ce malgré des différences fondamentales entre les deux systèmes (fédéral pour l’un, centralisé pour l’autre ; basé sur les retombées économiques pour l’un, sur des critères davantage culturels et linguistiques pour l’autre).

Autre avancée significative, le rééquilibrage entre les films des deux pays. Pendant longtemps dominée par les productions à majorité française, la statistique montre désormais que les majoritaires allemandes ont quasiment rattrapé les majoritaires françaises. Le léger décalage restant s’explique par un volume de production plus important en France (environ 170 films produits par an en Allemagne, contre plus de 200 en France).

Les débats ont permis de dégager plusieurs explications pour ces évolutions, allant du mini-traité aux efforts politiques allemands et la mise en place du DFFF (Deutscher FilmFörderFond), en passant par l’Atelier/Masterclass et les Rendez-vous, la montée en puissance des producteurs allemands ou encore les récents succès des films allemands en France.

Abaissement du seuil minimum à 10% et mise en place d’un soutien au développement

Deux nouveautés ont été annoncées à Hambourg:

La nouvelle loi du financement du cinéma allemande (FFG), qui doit entrer en vigueur au 1er janvier 2009, rend possible, du côté allemand, les coproductions à 10% abaissant ainsi le seuil minimum précédemment fixé à 20% - seuil parfois difficile à atteindre dans le pays minoritaire. Discutée de longue date, cette évolution est considérée comme une avancée essentielle par nombre de professionnels des deux pays.

D’autre part, le CNC et son homologue allemand, le FFA, discutent des dernières modalités techniques pour la mise en place d'une aide au développement à destination des réalisateurs/producteurs qui démarrent dans le métier. 300 000 euros du mini-traité devraient être réservés à cette mesure, avec un maximum de 50 000 euros par projet.

Les droits VoD, enjeu du futur
Passionnant, le débat sur les droits VoD a permis de faire un point sur les actualités législatives, mais surtout de comprendre la logique des groupes de télécommunications d’un côté et des plateformes indépendantes de l’autre. Si les motivations sont différentes, tous placent aujourd’hui le contenu au centre de leur stratégie – contenu qui, côté groupe, est nécessaire à l’augmentation des ressources des groupes en prévision des investissements à venir (passage à la fibre optique, serveurs suffisamment puissants pour l’offre future).

Des initiatives pour nouer des contacts
Pour sa 4e édition, la séance de pitching a permis à 10 producteurs français et allemands de présenter leurs projets à des partenaires potentiels. Des producteurs confirmés et débutants ont présenté des projets dont certains résolument franco-allemands, d’autres plus internationaux. Les contacts ainsi initiés ont pu se concrétiser lors du Dating-Café organisé à la suite du pitching.

L’opération Up and Coming Stars, initiée en 2006 à Munich a connu sa troisième édition franco-allemande sous le parrainage de Christophe Barratier et Jan Schütte. Les deux réalisateurs ont fait découvrir aux participants 14 jeunes comédiens et comédiennes français et allemands intéressés pour tourner dans l’autre pays. 

Des déjeuners et dîners ont fourni un cadre informel permettant aux professionnels de nouer ou confirmer des contacts initiés pour certains dès les premiers Rendez-Vous de Lyon en 2003.

Enfin, les participants ont également pu découvrir le studio de Hambourg et les possibles lieux de tournages du port de la ville.

Organisés par Unifrance et German Films grâce à un accord de coopération unique entre deux organismes de promotion nationale, les Rendez-vous devraient revenir en France pour leur édition 2009.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 23 avril 2009 à 13:02 CEST

Téléchargement

Photos (2)

Lié à cette actualité

Personnes liées (2)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Manifestations Liées (1)

media

Les Rendez-vous franco-allemands du cinéma - 2008

Type : Rencontres professionnelles

Thème : Co-production franco-allemande