Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

22 octobre 2007 à 13:02

Le marché vietnamien s'ouvre aux films français

Avec une des plus fortes croissances annuelles mondiales (8%), le Vietnam, 82 millions d'habitants dont 62% a moins de 30 ans, est devenu en quelques années un marché émergent pour le cinéma

Il y a peu, les salles étaient vétustes, les films de la production nationale transpiraient le manque de moyens et les perspectives pour le cinéma français étaient nulles, y compris à Ho Chi Minh-Ville.

En 8 ans, de 98 à 2006, le pays est passé de 0 à 60 écrans aux normes internationales. Ces salles sont réparties sur l'ensemble du territoire, dans le Sud bien sûr, déjà plusieurs multiplexes tournent à plein régime à Ho Chi Minh-Ville mais aussi à Hanoi, au Nord où le Megastar de 8 salles a atteint son seuil de rentabilité, un an après son ouverture. D'autres « cineplex » ouvrent chaque trimestre à Danang, Haiphong, Bien Hoa... 

Deux grands groupes intégrés, Megastar et Galaxy s'affrontent tant sur le terrain de l'exploitation (50 000 dongs le ticket, soit 3 dollars US) que sur celui de la distribution. Le premier a obtenu les licences de UIP, BVI,  Sony et Showbox (Corée du sud), le deuxième, la Fox et Warner. En nombre d'écrans, Megastar a l'avantage mais Galaxy a été le premier à ouvrir à Ho Chi Minh-Ville en plein cœur de l'ex-Saïgon. Les deux annoncent 100 écrans avant 2010 et les prévisions d'avancement des travaux sont plutôt optimistes dans l'euphorie de la construction que connaît le pays.

Côté films, les statistiques du département du cinéma du ministère vietnamien de la culture sont éloquentes. Pour 2006, 103 films ont été importés, 75 venaient des Etats-Unis, 9 de Corée du sud, 7 de Hong-Kong, 5 de la Chine, 1 du Japon et 6 de coproductions asiatiques. Le reste est composé de films vietnamiens, pas assez pour remplir un quota de 20% que le gouvernement voudrait imposer aux diffuseurs et qui va d'ailleurs pousser Megastar a se lancer comme Galaxy dans la production nationale

Le 1er Panorama du cinéma français que vient d'organiser Unifrance à Hanoi et Ho Chi Minh-Ville du 10 au 15 octobre, avait précisément pour principal objectif de faire participer les films français au développement très rapide de ce nouveau marché. S'appuyant sur l'avant-première du 1er film français acheté par Megastar, Hors de prix (sorti sur 6 copies le 12 octobre) en présence de son réalisateur Pierre Salvadori, le Panorama a permis de montrer dans les meilleures salles vietnamiennes, 10 films proposés par les exportateurs français dont 5 accompagnés de leurs réalisateurs (cf. liste des films et de la délégation).

Les projections devant des salles toujours pleines d'un public enthousiaste notamment pour les comédies françaises et les rencontres avec la presse et les professionnels vietnamiens ont également été l'occasion de vérifier la popularité de Linh-Dan Pham dans son pays d'origine et de célébrer le souvenir des films tournés au Vietnam, Indochine, Diên Biên Phu,  L'Amant,  Cyclo...

A l'issue de ces 5 jours intenses, la bonne nouvelle est venue de Megastar qui se montre intéressé pour l'acquisition des 5 films présentés par leurs réalisateurs ( Agents secrets, Le Couperet, Nos jours heureux, Pars vite et reviens tard ). Un premier pas qui pourrait marquer le retour des films français sur les écrans vietnamiens.

Auteur : Jean-Christophe Baubiat

Dernière mise à jour : 23 avril 2009 à 13:02 CEST

Photos (4)

Lié à cette actualité

Films liés (8)

Personnes liées (1)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Zones géographiques (1)