Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Unifrance

30 mai 2007 à 13:02

Unifrance au 60e Festival de Cannes

Pour le 60e anniversaire du festival de Cannes, du 16 au 27 mai, l’équipe d’Unifrance...

Pour le 60e anniversaire du Festival international du film de Cannes, du 16 au 27 mai, l’équipe d’Unifrance a accueilli les professionnels du cinéma dans un lieu devenu incontournable sur la Pantiero : "le Club Unifrance". Une belle façon de promouvoir le cinéma français dans le monde tout en facilitant les échanges entre les différents acteurs de l’actualité cannoise.

En accord avec les attachés de presse et les sociétés de distribution, nous avons eu le plaisir de recevoir plusieurs équipes de films français, venues rencontrer la presse française et étrangère dans l’enceinte du club : A l’intérieur de Julien Maury et Alexandre Bustillo, L’Avocat de la terreur de Barbet Schroeder, Boxes de Jane Birkin, Caramel de Nadine Labaki, La France de Serge Bozon, L’Homme de Londres de Béla Tarr, Import/Export d’Ulrich Seidl, La Naissance des pieuvres de Céline Sciamma, Lumière Silencieuse de Carlos Reygadas, Nos retrouvailles de David Oelhoffen, Persépolis de Marjane Satrapi et  Winshluss, La Question humaine de Nicolas Klotz, Retour en Normandie de  Nicolas Philibert, Tehilim de Raphaël Nadjari, Tout est pardonné de Mia Hansen-Løve, Two days in Paris de Julie Delpy, Ulzhan de  Volker Schlöndorff. Guillaume Canet, quant à lui, est venu rencontrer la presse scandinave pour Ne le dis à personne.

L’espace de notre club a également été choisi par quelques équipes de films pour fêter leur présence à Cannes : Sophie Marceau pour La Disparue de Deauville, l’équipe de Boarding Gate d’Olivier Assayas, l’équipe de Largo de Yves Legrain Crist et l’équipe de l’Avocat de la terreur de Barbet Schroeder.

Par ailleurs le jury Fipresci et celui de la Semaine de la Critique ont débattu dans nos murs. Le court-métrage était aussi à l’honneur avec les remises des prix Gras Savoye au film de Philippe Pollet-Villard : Le Mozart des pickpockets et RTP2 "Onda Curta" à Premier Voyage de Grégoire Sivan par Claude Lelouch le vendredi 25 mai autour d’un cocktail.

Plusieurs déjeuners thématiques ont été organisés autour d’un pays, choisi par les chargés d’études d’Unifrance. Ils ont ainsi réuni des journalistes et distributeurs d’Italie, de Scandinavie, de Roumanie et du Québec.

Comme chaque année pendant le festival, Unifrance a tenu des réunions avec des distributeurs étrangers, avec des services culturels des ambassades, avec les organisateurs de festivals internationaux, avec les institutionnels allemands, roumains, espagnols et italiens ou encore avec les bureaux étrangers d’Unifrance (New York, Tokyo, Pékin et Münich)… afin de réfléchir en amont sur les manifestations à venir, tenter d’optimiser les résultats et d’assurer une continuité infaillible de l’action d’Unifrance à travers le monde.

Nous avons également reçu nos partenaires européens : European Film Promotion, Europa Distribution, le Club des producteurs européens… De plus Unifrance a accueilli des rencontres franco-allemandes: au niveau des professionnels (Les Rendez vous franco- allemands du Cinéma), et au niveau des étudiants (Femis/Masterclass).

Enfin les ministres européens de la culture ont fait étape à Unifrance à l’occasion d’un dîner en leur honneur, après avoir monté les marches du Palais des Festivals le samedi 26 mai.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 23 avril 2009 à 13:02 CEST

Lié à cette actualité

Films liés (2)

Personnes liées (21)