Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

04 février 2003 à 13:02

Retour sur le 5e Rendez-vous du cinéma français

Franc succès pour le 5e opus du Rendez-vous européen du cinéma français organisé par Unifrance (Paris du 17-21 janvier 2003).

LES RENCONTRES DE PRESSE

135 journalistes ont participé au 5e Rendez-vous du cinéma français. Pour la première fois, des journalistes latinos étaient conviés à la manifestation. 25 pays étaient présents. Les pays les plus fortement représentés étaient l’ Allemagne (17 journalistes de presse écrite et audiovisuelle), l’ Espagne (15), le Mexique (9), la Grande-Bretagne (13), l' Italie (12) et la Russie (8).

Les rencontres de presse organisées par Unifrance ont été nombreuses : 800 interviews individuelles ou collectives, au total. Elles avaient pour objectif de permettre aux journalistes de préparer les sorties commerciales des films français dans leurs pays respectifs au premier semestre 2003.
70 films étaient concernés par des rencontres de presse. Parmi ceux qui ont fait l’objet du plus grand nombre de sorties : A la folie, pas du tout de Laetitia Colombani, L’ Adversaire de Nicole Garcia, L’ Auberge espagnole de Cédric Klapisch, Le Boulet de Frédéric Forestier et Alain Berberian, Carnages de Delphine Gleize, Décalage horaire de Danièle Thompson, Demonlover d’Olivier Assayas, Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc, Le Fils de Luc et Jean-Pierre Dardenne, Gangsters! d’Olivier Marchal, L’ Homme du train de Patrice Leconte, Irréversible de Gaspar Noé, Novo de Jean-Pierre Limosin, Samouraïs de Giordano Gederlini, Sur mes lèvres de Jacques Audiard, La Trilogie de Lucas Belvaux.

121 metteurs en scène et comédiens ont accepté de donner des interviews.
Les metteurs en scène les plus sollicités par les journalistes européens ont été :
· Olivier Assayas pour Demonlover
· Jacques Audiard pour Sur mes lèvres
· Michel Blanc pour Embrassez qui vous voudrez
· Costa-Gavras pour Amen.
· Cédric Klapisch pour L’ Auberge espagnole
· Gaspar Noé pour Irréversible
· Michel Deville pour Un monde presque paisible
Les comédiens les plus sollicités ont été :
· Juliette Binoche et Jean Reno pour Décalage horaire
· Jean Rochefort et Johnny Hallyday pour L’ Homme du train
· Eduardo Noriega et Anna Mouglalis pour Novo
· Charlotte Rampling et Carole Bouquet pour Embrassez qui vous voudrez
· Chiara Mastroianni pour Carnages
· Jeanne Balibar pour Va savoir
· Isabelle Huppert pour La Vie promise


LE MARCHÉ DU FILM

340 distributeurs en salles et acheteurs TV, représentant 260 sociétés, ont répondu présents pour participer au 5e Rendez-Vous. Il s’agit d’une hausse de 21% du nombre d’acheteurs (280 en 2002). Cette forte progression s’explique à la fois par :
- la notoriété croissante de la manifestation ;
- la mobilisation totale des exportateurs français, qui ont préparé cette manifestation avec Unifrance depuis plusieurs mois ;
- l’invitation désormais adressée aux acheteurs d’Amérique latine et des pays sud-méditerranéens.

Ces acheteurs étaient issus de 50 pays, dont 29 pays européens (incluant les pays de l’Est et la Russie). Les principaux pays représentés ont été : Allemagne (41), Italie (25), Suisse (25), Russie (22), Québec (18), Royaume-Uni (17), Espagne (14), Hongrie (11), Belgique (10), Pologne (10).

Parmi les acheteurs, on dénombrait 43 représentants des chaînes de télévision, soit une stabilité par rapport à l’édition 2002. La présence de ces représentants des principales chaînes européennes qui diffusent du cinéma français est cruciale, dans la mesure où ces décideurs exercent un rôle influent sur le processus d’achat de la part des distributeurs. Le fait que leur nombre n’augmente pas par rapport à 2002 illustre une fois encore la situation de crise dans laquelle se trouvent aujourd’hui la plupart de ces groupes audiovisuels, notamment dans les grands pays européens.

La programmation du marché se composait de 29 films français inédits (n’ayant participé à aucun marché international), de 27 films français récents (pas plus d’un marché international à leur actif) ainsi que de promo-reels de films en cours de production. Les 56 films (nombre record pour cette manifestation) ont été projetés en version originale sous-titrée en anglais. Ces projections se sont déroulées sur 5 salles de projection privée des Champs-Elysées (Elysées-Biarritz, Planet Hollywood, Club de l’étoile, Mac Mahon, salle Pathé).
La fréquentation moyenne s’est élevée à 41 acheteurs par séance (record). Cette excellente moyenne pour des projections professionnelles confirme que la manifestation est un lieu adapté pour l’exposition de films inédits, sans la concurrence des cinématographies étrangères.

Les séances les plus fréquentées furent celles de : Ni pour, ni contre (bien au contraire) de Cédric Klapisch (présenté en séance de gala), Fureur de Karim Dridi, Rire et châtiment d’Isabelle Doval, Petites coupures de Pascal Bonitzer, Monsieur N. d’Antoine de Caunes, Corps à corps de François Hanss, Le Bison d’Isabelle Nanty, Le Pharmacien de garde de Jean Veber, Les Enfants de la pluie de Philippe Leclerc, Pas si grave de Bernard Rapp, La Trilogie de Lucas Belvaux, et les promo-reels de 6 nouveaux films présentés par Wild Bunch.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 23 avril 2009 à 13:02 CEST

Lié à cette actualité

Films liés (32)

Sociétés liées (1)

media

Wild Bunch

Activités :  Exportation / Vente internationale, Coproduction, Distribution à l'étranger (long-métrage), Distribution France, Production Associée, Production Déléguée

Filmographie récente : Baccalauréat, Bienvenue au Gondwana, Espèces menacées, ...

Zones géographiques (9)