Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

26 juin 2001 à 13:02

Allemagne : “Intimité” fait l’unanimité

Sorti en salles le 7 juin, le film de Patrick Chéreau primé au dernier Festival de Berlin (Ours d’or), n’en finit pas de séduire l'Allemagne en cumulant près de 160 000 entrées après deux semaines d'exploitation.

Après son excellent démarrage, Intimité poursuit sur le chemin du succès en Allemagne. Avec près de 160 000 entrées en deux semaines d'exploitation, le film de Patrice Chereau reste toujours dans le Top 10 du box office allemand pour sa troisième semaine.

Côté critique, l'accueil est unanime. La profondeur psychologique, l’intensité des sentiments évoqués frappent la critique allemande : « Une étude psychologique absolument brillante : pouce vers le haut ! » (TV Spielfilm), « Intimacy : à la frontière entre la passion pure et l’amour vrai. (Journal für die Frau), « Un film qui remue sans ménagement ce que nous avons de plus intime : l’âme » (TZ), « Procès-verbal sensible d’une passion sans amour : froid et donnant le frisson mais extrêmement honnête. » (Hamburger Morgenpost).

La prestation des acteurs est unanimement saluée par la presse : « Kerry Fox et Mark Rylance montrent avec des images époustouflantes la beauté de l’amour… la magie érotique qui en ressort relève de l’éblouissement. » (Berliner Kurier), « Avec le courage de la provocation et deux interprètes formidables, un drame plein de mélancolie, bouleversant. » (Hörzu)

Enfin, c’est le traitement original de Patrick Chéreau qui touche nos voisins d’Outre-Rhin : « Un chef-d’œuvre inhabituel, ouvert, intense, désespéré et plein d’espoir en même temps. » (Treffpunkt Kino), « Chéreau a découvert et redécouvert pour le cinéma l’amour physique : d’une façon ahurissante, irritante et avec une extrême profondeur. » (Süddeutsche Zeitung), « Une aria, formidable et désespérée sur l’impossibilité du bonheur… Chéreau raconte avec insistance et excès le désir, les pulsions et le physique pour rendre justice à l’être humain dans son entité. » (Der Spiegel), « Intimacy surprend en tant que drame sur des âmes perdues de la grande ville, en quête de chaleur et de dignité. » (Berliner Zeitung).

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 23 avril 2009 à 13:02 CEST

Lié à cette actualité

Films liés (1)

Voir tout

Voir moins

Personnes liées (1)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Zones géographiques (1)