En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

13 novembre 2017 à 15:21

Agnès Varda, première réalisatrice récompensée par un Governors Award à Hollywood

La réalisatrice française recevait le 11 novembre dernier, au Ray Dolby Ballroom Hollywood and Highland Center de Hollywood, une des plus hautes distinctions de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS), qui lui décernait un Governors Award, Oscar d'honneur récompensant l'ensemble de sa riche et longue carrière.

C'est des mains de l'actrice et réalisatrice Angelina Jolie qu'Agnès Varda a reçu son Governors Award, au cours d'une cérémonie qui récompensait également le comédien Donald Sutherland, le réalisateur Charles Burnett et le directeur de la photo Owen Roizman, ainsi que le court métrage en VR de Alejandro González Iñárritu, Carne y arena. C'est la première fois qu'une réalisatrice reçoit cette récompense, qui est une des plus hautes distinctions cinématographiques du monde.

Visiblement très émue par cet hommage rendu par les instances du cinéma américain, la réalisatrice a évoqué sur scène, avec malice et humour, ses films et sa carrière : "J'ai essayé de travailler sur l'essence du cinéma dans chacun de mes films" "Mes films n'ont jamais fait d'argent, je ne suis pas 'bankable'... Mais j'ai reçu beaucoup de trophées !"

Elle a également rendu hommage à son compagnon Jacques Demy (présent à Hollywood en 1965 pour la nomination des Parapluies de Cherbourg à l'Oscar du Meilleur film étranger), ainsi qu'aux personnes venues l'accompagner pour cette soirée unique : ses enfants Mathieu Demy et Rosalie Varda, ses petits-enfants Valentin Vignet et Constantin Demy, et les instances du cinéma français (le CNC, représenté par sa présidente Frédérique Bredin, UniFrance, représenté par son président Serge Toubiana, et le Festival de Cannes, représenté par son délégué général Thierry Frémaux).

Disant, pour conclure, préférer la légèreté de son sentiment intérieur à la gravité de la cérémonie, elle esquisse alors quelques pas de danse sur la scène, accompagnée dans le mouvement par Angelina Jolie qui lui remet son trophée sous les bravos d'une salle où l'on pouvait croiser Steven Spielberg, Tom Hanks, Jake Gyllenhaal, Jessica Chastain, Gael García Bernal, Richard Gere, Sofia Coppola, Hugh Jackman et tant d'autres.

UniFrance salue la contribution originale et unique d'Agnès Varda à la création cinématographique française, et son rayonnement international dont l'impact rejaillit aussi sur la jeune génération. Cette récompense prestigieuse, au retentissement mondial, est une nouvelle preuve de l’influence de la création française et de sa capacité à, comme l’a dit la cinéaste, “marquer les esprits différemment, aider à donner une indépendance d’esprit".

La veille, Visages, villages avait été projeté dans le cadre de l'AFI FEST, devant une salle comble, en présence de la réalisatrice qui participait ensuite, en compagnie de JR, à une conversation avec le public menée par Serge Toubiana.

Pour voir ou revoir le discours d'Agnès Varda lors de la remise du prix.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 14 novembre 2017 à 15:21 CET

Photos (7)

Lié à cette actualité

Films liés (2)

Personnes liées (12)

Sociétés liées (3)

media

Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS)

Activités hors film :  Institution

media

CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée)

Activités hors film :  Institution, Partenaire d'Unifrance

media

UniFrance

Activités :  Production Déléguée

Activités hors film :  Organisme culturel / professionnel

Filmographie récente : 4 X D

Manifestations Liées (1)

media

AFI FEST - 2017

Type : Festival longs et courts métrages