Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

27 octobre 2015 à 19:55

Les spectateurs japonais et le cinéma français au Festival de Tokyo

Toujours très friands de cinéma tricolore, les spectateurs japonais ont bien accueilli les trois films français présentés au Festival International du Film de Tokyo.

La 28e édition du Tokyo International Film Festival a ouvert ses portes le 22 octobre dernier, avec la projection en ouverture de The Walk, le film de Robert Zemeckis consacré aux exploits du funambule français Philippe Petit.

Côté cinéma français, le comédien Jonathan Genet est venu présenter Cosmos, le dernier film de Andrzej Zulawski, présenté dans la section World Cinema Toutes les séances étaient presque complètes, mais il y a eu peu de questions de la part des spectateurs (hormis lors de la troisième séance), ce qui ne veut pas dire que le public japonais n'a pas aimé le film, bien au contraire. Les commentaires sur le film sont plutôt bons, parfois du type "je n'ai rien compris pourtant j'ai aimé le film"...

Quant à La Vie très privée de monsieur Sim de Michel Leclerc (également en section World Cinema) les réactions du public ont été excellentes, notamment via les commentaires postés sur le réseau SNS. "Il n'y a que Jean Pierre Bacri qui pouvait incarner ce monsieur très maladroit qui n'arrive pas comprendre ce que les autres ressentent et ce qu'il sent lui-même." "J'ai vu le film deux fois et j'ai pu mieux comprendre certains détails du film. Plus je vois le film, plus j'aime Monsieur Sim". Ou bien encore : "Au départ, Monsieur Sim m'énervait un peu, mais son charme inexplicable devient de plus en plus irrésistible..."

Après la séance de questions/réponses à laquelle Michel Leclerc s'est prêté de bonne grâce, plusieurs spectateurs sont restés pour poser davantage de questions au réalisateur, dans le lobby de la salle du festival.

Enfin, pour Nous trois ou rien, seul film français en compétition, aucun artiste n'était disponible pour le présenter à Tokyo. Le réalisateur et acteur principal Kheiron a envoyé un message vidéo en japonais, ce qui a été très apprécié du public.

Les prix seront annoncés le samedi 31 octobre.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 30 octobre 2015 à 19:55 CET

Photos (3)

Lié à cette actualité

Films liés (3)

Personnes liées (4)

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Voir tout

Voir moins

Manifestations Liées (1)

media

Festival International du Film de Tokyo - 2015

Type : Festival long-métrage

Thème : Tous Films