En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Études / Bilans

25 février 2014 à 10:44

L’action d’Unifrance en direction des salles de cinéma à l’étranger

Les changements induits par le numérique  imposent de nouveaux modèles de diffusion des films auxquels UniFrance est très attentif.

Que ce soit au niveau des salles (projection), de la distribution (matériel et promotion), des supports (plateformes), UniFrance se doit d’accompagner les films français dans cette évolution en se rapprochant du secteur de l’exploitation afin de :

  • Conserver ses positions dans le secteur art et essai qui s’adapte aux nouvelles normes et aux exigences de modernité et de services
     
  • Prendre place dans les multiplexes qui montrent leurs limites en termes de diversité de programmation
     
  • Accompagner les nouvelles formes de diffusion des films en direct dans les salles ou en parallèle de lancement sur les plateformes vod. 
Pour répondre à ces objectifs, Unifrance a engagé depuis deux ans des actions envers les salles de cinéma à l’étranger qui répondent aux deux axes suivants :
    
1 - Soutien à la distribution des films français dans les salles étrangères en collaboration avec les distributeurs, ou en direct pour les films non vendus.
    
2 – Promotion de l’idée de diversité des films au sein des congrès d’exploitants, de réunions professionnelles et auprès des institutions étrangères. 


 

1 - Soutenir la distribution des films français dans les salles étrangères

1 - 1 Rapprochement avec les multiplexes

  • Négocier directement avec les groupes de multiplexes.
  • Mettre en place des mécanismes (financiers ou autres) et élargir la place des films français 
et favoriser une meilleure éditorialisation.
  • Toucher un nouveau public.
     

- UCI en Italie. En 2013, sortie de 5 films dans des salles dédiées du réseau UCI pour une durée minimum de 2 semaines. Bandes annonces, affichage et communication internet conçus pour l’opération. Festival du film français dans 29 sites UCI en juin. En 2014, renouvellement de l’accord sur 10 films sur 9 mois. 


-  Ciné 13 (Gulf Film) aux Émirats Arabes Unis. Une salle du complexe Ibn Battentde Dubaï est dédiée à la 
distribution d’un film français nouveau chaque semaine. L’extension à Abou Dabi et au Liban est prévue en 2014

1 - 2 Aide directe aux salles indépendantes

  • Apporter un soutien ciblé à des cinémas indépendants qui fournissent un travail spécifique sur le cinéma français ou qui constituent le seul débouché sur une ville ou une zone précise.
     

- Zawya au Caire (Egypte). Lancement d’une exploitation commerciale de films indépendants en Egypte après la présentation dans le cadre du Panorama des films européens. 4 films concernés.

-  Verdi à Madrid et Barcelone (Espagne / Madrid-Barcelone). Soutien à la diffusion, une fois par mois d’un film français non vendu, dans deux cinémas.
 

1 - 3 Communication sur le cinéma français dans les multiplexes

  • Diffuser des informations au sein des cinémas sous forme de bandes annonces, prospectus, affiches, bannière internet.
     

- Mars Entertainment en Turquie : Diffusion d’une bande annonce des films français sortant dans les 3 mois suivants.


 1 - 4 Distribution en direct dans les réseaux de salles

  • Mettre en contact ayants droit et exploitants pour la diffusion de films non vendus
• Profiter des possibilités du numérique pour élargir l’offre de films français
• Toucher un nouveau public dans des zones où les films français ne sortent pas
• Prouver les potentialités commerciales des films français dans la perspective d’une distribution classique
     

 -  Galaxy aux Etats-Unis ​. Proposer durant 15 jours, 4 fois par an, 6 films français non vendus dans un réseau de 20 à 50 salles situées dans 30 cinémas de la chaîne Galaxy. Unifrance met en relation les exportateurs et Galaxy et appuie la communication. Système de remontée de recettes (40% pour l’ayant droit). Démarrage prévu pour l’été 2014 .

-  Réseau art et essai Shanghai (Chine). Etablir durant le mois d’avril 2014 une programmation 
de 5 films français dans 10 salles avec 2 séances par jour (12h et 20h). UniFrance sélectionne les films après accord des exploitants. (opération réalisée avec le soutien du comité pour le 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine)

-  Specticast (Etats-Unis et Russie) : reprise des films de MYFrenchFilmFestival proposée à un réseau de 900 salles. A ce jour 150 séances aux USA, 400 en Russie. Développement possible à partir de tout programme éditorialisé.


-  Emerging Pictures (Etats-Unis) : Diffusion simultanée de films dans une quarantaine de villes américaines. Expérience en cours depuis 4 ans en même temps que les Rendez-Vous With French Cinema à New York

 

2 - Promouvoir les films français auprès des exploitants étrangers

2 - 1 Participation aux conventions d’exploitants

  • Intervenir dans les conventions d’exploitants au cours de panels ou de « slots » dédiés au cinéma français (projection de films ou de bandes annonces).
     
  • Communiquer sous forme de programmes distribués aux participants, de pubs dans les magazines professionnels, de stands.
     
  • S’appuyer sur la présence d’un réalisateur ou  des acteurs principaux pour présenter un film et organiser des débats autour du cinéma français.
     

-  Les conventions internationales : CinemaCon (Las Vegas – mars) ; Vista (Argentine - avril) ; CinéEurope (Barcelone – juin); ShowEast (Floride – octobre); CineAsia (Hong Kong ​ – décembre).


-  Les conventions nationales ou sectorielles : Italie (Art et essai : Mantou - Générale : Sorreto / Rimini), Russie (Kinoexpo : Sotchi / Moscou / St Petersbourg) ; Chine (Mcon : Pékin) ; Suisse (Locarno TradeShow) ; Etats-Unis (Sundance : Arthouse convergence) ; Assemblées d’Europa Cinema 
.

2 - 2 Accueil dans les manifestations UniFrance

  • Invitations d’exploitants lors des manifestations UniFrance Films.

 

- Rendez-vous de Paris : invitation depuis 2012 d’une cinquantaine d’exploitants européens et québécois  ainsi que certaines zones géographiques ciblées (Amérique du Sud, Chine)/ (table ronde sur l’exploitation en 2013, visite du Balzac en 2014).


2 - 3 Rapprochement avec les institutions

  • Sensibilisation des institutions en charge du cinéma à l’étranger de la nécessité de favoriser une diversité de la programmation
• Organiser ou participer à des tables rondes professionnelles
     

-  Europa Cinema : participation aux assemblées annuelles (Athènes en 2013)

-  Cicae (Venise) : intervention au congrès des exploitants d’art et essai européens aux côtés 
d’autres institutions européennes

-  FNCF : Congrès de Deauville, intervention sur les tendances de l’exploitation dans le monde 
(2013)

2 - 4 Information des professionnels français

  • Impulser le développement des exploitants français à l’étranger.
• Informer sur l’état de l’exploitation dans le monde
• Création d’un fichier des exploitants étrangers sur le modèle des distributeurs.
     

-  Discussions avec l’IFCIC sur la possibilité d’une garantie d’emprunt sur une partie des investissements des groupes français d’exploitation pour leur implantation à l’étranger (construction ou reprise de salles).

-  Réalisation d’une étude sur l’état de l’exploitation dans le monde (multiplexe vs salles art et essai) et état de la programmation des films français dans les salles étrangères.


Enjeux financiers et stratégiques

Les actions envers les salles de cinéma dans le monde représentent une opportunité de mobiliser ce chaînon indispensable à la diffusion du cinéma français, au moment où le numérique bouleverse les moyens de circulation des films. 
Ces opérations ont un coût pris en charge par Unifrance Films directement. 
Il ne s’agit pas de développer anarchiquement les opérations, mais à partir des initiatives déjà menées, de s’appuyer sur les expériences concluantes pour qu’elles débouchent sur des perspectives commerciales sans appui d’Unifrance Films. 
La présence des films français dans les multiplexes, le renfort aux salles art et essai, les contacts avec de nouveaux partenaires qui créent de nouveaux modèles de diffusion des films, l’échange avec des interlocuteurs professionnels ou institutionnels sur la nécessité d’une programmation diversifiée dans les salles, sont autant d’enjeux urgents et immédiats qui doivent être traités aujourd’hui sous peine de disparaître irrémédiablement de certains marchés. 


Auteur : Gilles Renouard

Dernière mise à jour : 14 avril 2016 à 10:44 CEST

Lié à cette actualité

Sociétés liées (7)

FNCF - Fédération nationale des cinémas français

Activités hors film :  Organisme culturel / professionnel

Gulf Film

Activités :  Distribution à l'étranger (long-métrage)

Activités hors film :  Distributeur étranger (long métrage), Exploitation de salle

Filmographie récente : Valérian, Dalida, Oppression, ...

Mars Entertainment Group

Activités :  Distribution à l'étranger (long-métrage)

Activités hors film :  Distributeur étranger (long métrage)

Filmographie récente : La Fille de Brest, L'Écume des jours, La French, ...

media

UniFrance

Activités :  Production Déléguée

Activités hors film :  Organisme culturel / professionnel

Filmographie récente : 4 X D

Zones géographiques (12)